Les effectifs du secteur ont diminué de 0,3% l’an dernier, à 370.000 personnes : la baisse ralentit, malgré les plans de regroupements d’agences et de départs volontaires. Les ajustements devraient se poursuivre sans décrochage dans les années à venir, sauf en cas de rupture numérique très brutale.

Delphine Cuny – latribune.fr – 15/06/2017