syndicatDésavouée par sa fédération, Carole Couvert ne devrait pas pouvoir se représenter à la présidence de la CFE-CGC. Elle juge “légitime” la candidature de François Hommeril, son ancien rival. Et espère, tout comme ce dernier, que la centrale évitera une guerre des chefs.
Manuel Jardinaud – wk-rh.fr – 16/03/2016