Comme tous les citoyens, les représentants du personnel jouissent de la liberté d’expression. Cependant, elle est d’un périmètre plus large que celle dont disposent des salariés ordinaires. Ils ont un droit à l’outrance, à l’excès, qui leur est propre.

Elle est toutefois contrôlée, parfois aussi limitée, ce qui signifie que ses dépassements sont parfaitement sanctionnables, car aucune immunité n’existe à leur profit.

wk-rh.fr – 04/10/2018

 

Lire la suite de l’article …