La loi Travail a pour ambition de libérer la négociation collective dans les entreprises. Mais ces dernières peinent à signer des accords en appliquant la nouvelle majorité de 50 % et ne veulent pas entendre parler des référendums. Quant aux PME, elles attendent toujours les accords type des branches.

Emmanuel Franck – wk-rh.fr – 23/03/2017