«Napoléon, c’est de la quintessence de pouvoir», remarque l’académicien Jean-Marie Rouart. «Quelqu’un qui aspirerait aux plus hautes fonctions sans se pencher sur lui n’aurait rien compris».

Fabrice Lamirault – lesechos.fr – 24/08/2017