managementTout le monde le dit : le management directif, qui donne des ordres et demande l’application immédiate des décisions, ne fonctionne plus dans les entreprises. Et ce pour de multiples raisons : les attentes des jeunes générations qui souhaitent participer aux prises de décisions qui les concernent, l’attrait incontestable des modes de management participatifs façon « start-up », la nécessité de prendre en compte l’influence des communautés humaines et digitales qui déstructurent l’exercice du pouvoir, la complexité d’imposer des décisions qui deviennent vite obsolètes dans un monde qui bouge de plus en plus vite.

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici

Laure Becker – focusrh.com – 26/04/2016